Connexion extranet

Politique formation

Formation et développement de l'employabilité

17/09/2013
La Fédération SYNTEC, collecteur de la taxe d’apprentissage et doté d’un OPCA de Branche, participe à l’effort de formation très important des entreprises. Signataire d’accords Activité Partielle de Longue Durée en 2009 et 2010 puis d’un accord sur le chômage partiel en 2011 (accord non étendu car opposition de 3 organisations syndicales), SYNTEC contribue à privilégier le développement professionnel et le maintien dans l’emploi.

Fotolia 47730956 L
Pour attirer et développer les meilleurs talents, les entreprises ont la volonté de se pourvoir d’outils puissants au service de la formation initiale et du développement des connaissances, des aptitudes et des compétences de leurs collaborateurs.
Ainsi, les secteurs du numérique, de l’ingénierie, des études et du conseil continuent de déployer des actions de communication pour faire connaître leurs métiers et accentuer les relations pédagogiques et de recherche avec les écoles de commerce, d’ingénieurs et les universités dans le cadre de conventions de partenariat.

SYNTEC se veut le promoteur de la coresponsabilité dans l’investissement Formation entre le collaborateur et l’employeur, celui-ci en mettant à disposition les moyens de se former (formations aux technologies, méthodes, métiers…) permet au collaborateur de développer et renforcer son employabilité. Ce principe, couplé avec les démarches de GPEC (accord de branche du 3 juillet 2008), la mise en place par l’Observatoire des métiers de la Branche d’un référentiel Métiers et de passerelles entre métiers et des initiatives de Pôles de mobilité régionale, concourt à la sécurisation des parcours professionnels au sein des entreprises du secteur mais également à l’extérieur de la Branche.

La mobilité professionnelle fait partie de l’ADN de ses métiers avec un « turn-over » de l’ordre de plus ou moins 15 % suivant les métiers et la taille des entreprises. La flexibilité et l’adaptabilité étant un facteur de succès pour nos entreprises et nos collaborateurs, porteurs de connaissances et d’innovation, ceux-ci ont une capacité plus grande que ceux d’autres secteurs à transférer et valoriser leurs compétences.

Pour plus d’informations

Politique formation de la Branche

17/09/2013

Conformément à l’accord de Branche sur la formation professionnelle, les partenaires sociaux de la Branche établissent chaque année une note de politique de formation.

Fruit d’un travail paritaire de plusieurs mois, la note de politique de formation permet aux entreprises de la Branche de connaitre les axes de travail de la Branche, les dispositifs de formation privilégiés et les publics concernés.

La note de politique formation pour 2013 établie au second semestre 2012 rappelle que le développement des compétences des salariés constitue une des clefs de la performance économique et sociale des entreprises de la Branche, tant par le maintien d'une adéquation aux besoins du client et des marchés, que par Ie développement professionnel et personnel des salariés.

Aussi leurs aspirations à une meilleure maîtrise de leur évolution et positionnement professionnel et le besoin d’apporter des réponses adaptées aux évolutions économiques nécessitent de travailler en profondeur les objectifs réels de la formation professionnelle et de préciser les domaines des responsabilités de chacun des acteurs au vu des enjeux individuels et collectifs, tant en ce qui concerne les personnes que les entreprises.

Les partenaires sociaux de la Branche ont considéré qu’il était nécessaire de :

  • mettre en œuvre, concrètement, le principe d’égalité de traitement avec l’objectif de tendre vers l’équilibre des proportions d’hommes et de femmes en respectant la meilleure mixité possible des salariés ;
  • développer des actions pour les publics prioritaires identifiés et particulièrement les salariés les moins diplômés, les demandeurs d’emploi ;
  • favoriser le maintien dans l’emploi et promouvoir le dispositif VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) ;
  • d’avoir une vision prospective précise et claire de branche afin que les entreprises et les salariés puissent se positionner sur le marché tant économiquement que techniquement.

Les 10 tendances d’évolution transverse qui affectent les entreprises de la Branche, à court et moyen termes (Source étude GPEC OPIIEC, octobre 2010)

  1. Le management éclaté des entreprises multinationales, avec une forte centralisation ou mutualisation régionale, voire mondiale, et une carence potentielle au niveau du management de proximité.
  2. « L’organisation bigarrée » multiples statuts, parties prenantes, actionnaires, avec des intérêts différents, des sociétés différentes, toujours en réorganisation avec mobilité du personnel.
  3. L’organisation transversale, organisation orientée client adaptée au mode projet mais pouvant générer des résistances (perte de repères voire perte de pouvoir).
  4. L’entreprise étendue liée à un bassin d’emploi et nécessitant de prendre en compte l’environnement global (social, économique, écologique).
  5. Innovation systémique : multiplication d’intelligences et de compétences interactives.
  6. L’incertitude économique avec les crises des sub-primes, de la dette souveraine… qui oblige l’entreprise à être agile, à anticiper et à restructurer
  7. « Le Court-Termisme » … traque des coûts … délocalisations…  demande croissante de flexibilité de la part de l’entreprise et de mobilité du personnel. Risque de perte d’expertise, risques psycho-sociaux, etc.
  8. La judiciarisation des affaires sociales (risques psychosociaux et stress au travail) et commerciales (contractualisation).
  9. Le développement de la demande d’engagement sur les résultats, la valeur ajoutée.
  10. Les NTIC avec le web 2.0, les réseaux sociaux, la messagerie électronique, instantanée, obligeant l’entreprise pyramidale à vivre en réseau, avec des flux d’information trop importants nécessitant le réseau pour survivre.

C’est dans ce contexte commun que les entreprises doivent adapter leur organisation. Ainsi les compétences à développer pour tous les métiers de la Branche, sont les suivantes (Source étude GPEC OPIIEC, octobre 2010) :

Domaine de compétences

Compétences à développer

Concevoir/conseiller

Acquérir une vision plus globale des métiers / stratégie de l’entreprise et de ses partenaires / clients

Intégrer des valeurs collectives en apprenant à transférer du savoir (-faire) et en communiquant les informations au bon moment, à la bonne personne

Construire

Situer son travail dans une chaîne de traitement globale et orientée client

Développer le sens du pilotage économique (faire un business plan, approche économique du projet par chaque membre de l’équipe projet)

Développer le sens du timing de gestion de l’information (réactivité, interactivité)

Gérer

Développer des compétences d’évaluation des résultats par rapport aux enjeux clients

Connaissance du cycle de vie du produit

Faciliter

Développer la capacité à intégrer les NTIC dans la stratégie d’accès au marché

Encadrer

Former aux différents modèles culturels

Développer des compétences de gestion de projet (multi projets)

Développer l’aptitude à la conduite du changement

Former à la prévention des risques psychosociaux



La Fédération SYNTEC réfléchit aujourd’hui à une meilleure prise en compte de l’innovation dans la formation professionnelle. Quand bien même la formation professionnelle des salariés de la Branche s’effectue d’abord par des formations structurées et adaptées au niveau de formation des équipes recrutées, elle est également réalisée dans le cadre d’un apprentissage par « accompagnement » au sein des équipes.

Elle souhaite également que les modalités pédagogiques les plus récentes -e-learning, blended learning, « Learning Management Services » (LMS), classes virtuelles, ateliers de co-échange…- qui participent au caractère apprenant des organisations, au sein desquelles elles sont mises en œuvre, soient prises en charge par l’OPCA afin de refléter concrètement ces évolutions, en intégrant également la problématique de l’absence des salariés dans les TPE et PME.

Pour plus d’informations

Rechercher

Indice syntec

31/01/2017

JANVIER 2017
 
258,4
publié le 28 février 2017
 EN SAVOIR PLUS    S’ABONNER

Pour plus d’informations

ADESATT 2017

05/01/2016


Pour plus d’informations

Convention collective

15/06/2013


 
Convention Collective Nationale applicable au Personnel des Bureaux d'Études Techniques, des Cabinets d'Ingénieurs-Conseils et des Sociétés de Conseils

IDCC 1486 - Brochure n°3018
 
CONVENTION COLLECTIVE   AVENANTS ET ACCORDS

Pour plus d’informations

Apprentissage

15/06/2013



   
La Fédération Syntec ne collecte plus la Taxe d’apprentissage depuis le 31 décembre 2015.
L'arrêté du 23 novembre 2015 portant habilitation du Fafiec en qualité d'Organisme Collecteur de la Taxe d'Apprentissage (OCTA) est paru au journal officiel du 1er décembre 2015. Dès le 1er janvier 2016, le Fafiec collecte et reverse la taxe mais aussi mène des actions de promotion de l'apprentissage.    EN SAVOIR PLUS

TOUTE L’INFORMATION
UTILE

Pour plus d’informations

Newsletter