Indice syntec 274.9

Conjoncture de la branche en janvier 2020

Les dernières données disponibles indiquent une dynamique à la hausse des activités de services à haute valeur ajoutée en France par rapport à l’année précédente, malgré un contexte international défavorable notamment marqué par le Brexit, des tensions sino-américaines et des signes de ralentissement chez nos voisins européens. Cependant, les professions de services à haute valeur ajoutée sont toujours marquées par des difficultés de recrutement de profils qualifiés, pouvant limiter les possibilités de croissance de l’activité des entreprises, particulièrement dans le numérique et l’ingénierie.

Projection positive en 2020 pour les entreprises du numérique

La croissance en 2019 dans le secteur du numérique a été de + 4,2 %, soutenue par les projets de transformation numérique (+ 3,1 % dans le conseil et les services, + 6,6 % dans l’édition de logiciels, + 5 % dans le conseil en technologies). Les sociétés du secteur se projettent positivement en 2020 : plus de 2/3 des entreprises envisagent une croissance de leur chiffre d’affaires.

Le secteur du conseil : bonnes perspectives néanmoins nuancées par le ralentissement des services nuanciers

De même, le secteur du conseil anticipe une poursuite de la croissance de l’activité en 2020. Avant les grèves, les prévisions des différents métiers du conseil étaient en hausse : autour de 2% pour les métiers comme les études marketing et le conseil en recrutement, à plus de 10% dans des secteurs comme le conseil en stratégie et management. A ces bonnes perspectives, il faut néanmoins associer une crainte, souvent partagée, du ralentissement des services financiers.

Le secteur de l’ingénierie : forte croissance et prévisions en hausse de la masse salariale en 2020

L’ingénierie est caractérisée par une croissance de près de + 4% en 2019. Les chefs d’entreprise affichent un optimisme fort, pour 73% d’entre eux, leurs carnets de commande vont augmenter en 2020, entraînant, de fait, des prévisions de la masse salariale en hausse. L’ingénierie reste un secteur dynamique, soutenu par plusieurs grands projets (Grand Paris Express, grand carénage nucléaire, rénovation du réseau ferré…). Le secteur anticipe globalement la création d’environ 9000 emplois nets par an jusqu’en 2021.

Le secteur de l’événementiel : impacté par la grève

Les effets de la récente grève sont pour l’instant visibles seulement dans l’événementiel : si la croissance du secteur est de près de + 4% sur l’année, elle a été impactée par les mouvements sociaux (baisse de la fréquentation de 5 à 30%, report de l’événement, annulation de prestations…). Les professionnels ont majoritairement anticipé la grève et investi dans des dispositifs particuliers (gratuité des parkings, mise en place de navettes, télétravail pour leurs collaborateurs…). Ils s’inquiètent néanmoins de l’impact des grèves sur la durée, le mois de décembre n’étant le pic d’activité pour les foires et salons.