Indice syntec 270.1
Publié le 09 avril 2020

COVID-19 : la branche mobilise 5 millions d’euros pour la formation professionnelle

Dans le contexte de crise actuel, la Fédération Syntec s’engage auprès des entreprises qui souhaitent former leurs salariés.

 À travers une série de nouvelles mesures complémentaires aux aides publiques, elle les accompagne pour trouver la meilleure articulation possible entre le régime d’activité partielle et la formation professionnelle. L’objectif ? Faciliter la mise en place de sessions de formation à distance pour compenser la baisse d’activité et anticiper la reprise.

Alors que l’État a confirmé la prise en charge à 100% des coûts pédagogiques de la formation de salariés en activité partielle grâce à une simple convention entre l’entreprise et la Direccte, la Fédération Syntec se mobilise pour ne laisser aucune entreprise sans solution, y compris celles n’étant pas éligibles à l’activité partielle.

Après étude par les services de l’OPCO ATLAS, elle est ainsi parvenue à mobiliser en collaboration avec les partenaires sociaux un budget de 5 millions d’euros au bénéfice des entreprises de la branche. Ces fonds conventionnels pourraient être ainsi attribués en complément des aides publiques, à l’exemple du fonds national pour l’emploi (FNE).

Dans la pratique :

  • pour bénéficier de ces fonds exceptionnels, les entreprises doivent attester ne pas être éligibles à l’activité partielle, ou l’être seulement pour certains de leurs salariés, et donc de ne pas pouvoir bénéficier des mesures d’urgence décidées par l’État ;
  • compte tenu du confinement, seules les formations en distanciel seront éligibles aux demandes de financement ;
  • pour permettre une utilisation optimale des fonds auprès d’un maximum d’entreprises, les dossiers formation seront présentés selon un rythme hebdomadaire aux membres de la section paritaire professionnelle des bureaux d’études avant engagement par l’OPCO ATLAS ;
  • l’accompagnement financier pourra aller jusqu’à 70% du coût pédagogique présenté dans le projet formation ;
  • le projet formation ne peut excéder une durée de 35 heures par individu ;
  • l’action de formation a une durée limitée dans le temps, jusqu’à fin juin pour les dossiers présentés au 10 avril.
Poursuivre la lecture