Indice syntec 274.2

Responsabilité sociale

Handicap et emploi : guide des bonnes pratiques des entreprises de la branche

De la sensibilisation au maintien dans l’emploi, ce guide proposé par l’Adesatt présente sous forme de fiche synthétiques les bonnes pratiques identifiées dans la branche du numérique, de l’ingénierie, du conseil et des métiers de l’événement.

La mise en place d’actions en faveur des personnes handicapées doit s’inscrire dans une stratégie globale cohérente, qui s’appuie sur une politique ressources humaines structurée, le dialogue social et la mobilisation interne.

Au travers de différentes fiches descriptives et synthétiques d’actions menées dans la branche, ce guide constitue une aide pour identifier et mettre en œuvre les leviers d’action, au service d’une véritable politique de prise en compte du handicap.

Sensibilisation et formation

La sensibilisation et la formation sont des éléments essentiels pour construire, soutenir et amplifier des actions en faveur de l’emploi des personnes handicapées.

Plusieurs publics ciblés : direction, recruteurs, référents handicap, managers et salariés

Exemples de thématiques :

  • Direction : construire et animer une politique handicap
  • Recruteurs : recruter sans discriminer : Adapter les processus de recrutement pour repérer de futurs collaborateurs en situation de handicap
  • Managers et référents handicap: accompagner au quotidien
  • Managers, référents handicap ou salariés : les différents types de handicap et leur impact sur le travail (handicap physique, sensoriel, psychique, cognitif, mental, maladies chroniques…)

Les fiches projets proposées dans le guide :

  • Journée de sensibilisation au handicap
  • Réseau d’ambassadeurs handicap
  • La formation et la sensibilisation des collaborateurs
  • Création d’un Escape Game
  • Création de modules de E-learning
  • Sensibilisation individualisée des salariés

Information et communication

L’information et la communication permettent de rendre visible la démarche

engagée par une entreprise en matière de handicap :

  • En interne : informer les salariés sur les actions mises en œuvre, les acteurs qui peuvent les conseiller. Cela peut aussi permettre à des personnes en situation de handicap de se déclarer ou d’enclencher des démarches administratives pour la reconnaissance de leur handicap.
  • En externe : renforce l’attractivité de l’entreprise auprès de potentiels collaborateurs en situation de handicap et auprès des partenaires.

Exemples :

  • Réaliser un affichage interne sur les possibilités de conseil et d’accompagnement pour les personnes en situation de handicap
  • Organiser des événements internes sur les actions et le conseil disponible en matière de handicap
  • Participation à des événements partenariaux ou inter-entreprises

Les fiches projets proposées dans le guide :

  • Partenariats avec les écoles
  • Application « HandiKap by AKKA »
  • La HandiTech
  • Handi’Tour et SEEPH

Recrutement et intégration

Les étapes pour le recrutement et l’intégration :

  • Définition du besoin

Bonne pratique : rédiger une fiche de poste qui mentionne, au-delà des compétences requises, les conditions et l’environnement de travail, les contraintes (physiques, cognitives, organisationnelles…) et spécificités du poste.

  • Définition des voies de recrutement et sourcing

Bonne pratique : établir des partenariats avec des acteurs spécialisés (Agefiph, Cap emploi, ADAPT, associations, cabinets spécialisés…), s’abonner à des job boards et réseaux sociaux spécialisés, participer à des événements (salons virtuels de recrutement, Handicafés, jobdating…), développer les relations écoles (Universités, lycées, CRP…), participer à des événements et se rendre visible (SEEPH…)

  • Sélection des candidats et entretiens

Bonne pratique : impliquer le manager dans les différentes phases du recrutement et plus particulièrement lors de la sélection et de la rencontre des candidats. Ceci doit être fait en lien avec des actions d’information et de sensibilisation.

La rencontre avec le candidat est également un moment qui permet d’identifier les répercussions éventuelles du handicap et de réfléchir ensuite à des moyens de compensation adéquats.

  • Recrutement, accueil et intégration

Bonne pratique : sensibiliser le collectif de travail au handicap et à ses répercussions sur le travail et préparer l’intégration du futur collaborateur (mise en œuvre des moyens de compensation, identification d’une personne ressource…)

Les fiches projets proposées dans le guide :

  • Accueil de stagiaires en situation de handicap
  • Activer les réseaux associatifs
  • Développer l’interconnaissance des acteurs du handicap

Accompagnement des parcours professionnels

Les actions en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap peuvent être mises en place à différents moments du parcours :

  • En amont de l’intégration de l’entreprise : sensibilisation, découverte des métiers…
  • Au moment du recrutement, pour assurer l’intégration, la réponse aux besoins spécifiques, suivre la mise en poste…
  • Lors de la survenue ou de l’aggravation d’une situation de handicap, pour accompagner les démarches administratives de demande de reconnaissance, adapter les situations de travail, envisager un reclassement ou une transition professionnelle…
  • Tout au long de la vie, pour suivre, orienter, former et développer les compétences des collaborateurs…

Concernant les entreprises du numérique, du conseil et de l’ingénierie, il existe de forts besoins en recrutement. Pour répondre à ces besoins, des actions peuvent être mises en place pour accompagner les candidats, notamment les jeunes, dans la construction de leur projet professionnel.

Les fiches projets proposées dans le guide :

  • Atouts pour tous
  • Handi’tutorat

Maintien dans l’emploi

L’apparition, l’aggravation d’un handicap ou l’évolution des conditions de travail d’un salarié en situation d’handicap appellent une approche adaptée. Maintenir dans l’emploi la personne concernée permet de préserver toutes les compétences développées au sein de votre entreprise.

Les principales étapes :

  • Prévention
  • Détection des situations à risque / de signaux d’alerte, pouvant conduire à l’inaptitude à plus ou moins long terme : demande d’une RQTH, transmission d’une RQTH, arrêt de longue durée, arrêt fréquents et répétés, accident du travail ou maladie professionnelle, survenance de restrictions médicales…
  • Analyse des conséquences du handicap sur le travail et identification des besoins de compensation (étude ergonomique, bilan fonctionnel…)
  • Décision : validation de la mise en œuvre des aménagements raisonnables et des solutions de compensation (techniques, organisationnelles, humaines…) ou accompagnement au reclassement ou à la reconversion (bilan de compétences, formations…)
  • Mise  en œuvre et suivi : vérification dans la durée de la bonne adéquation entre les moyens de compensation et les conséquences du handicap

Les acteurs : le salarié concerné, le service de santé au travail, les instances représentatives du personnel, la hiérarchie, le collectif, les acteurs psychosociaux, ou des acteurs externes (ergonome, psychologue, Cap emploi, associations, Agefiph, CARSAT pour les salariés en arrêt de travail).

Les fiches projets proposées dans le guide :

  • Aide à la réintégration après une maladie
  • Promouvoir le management inclusif

Collaboration avec le secteur protégé et intégré

Les entreprises ont la possibilité de sous-traiter certaines de leurs activités auprès d’établissements des secteurs protégé et adapté. Ce dispositif permet d’agir concrètement sur l’emploi des personnes handicapées mais aussi, pour les entreprises assujetties à l’obligation d’emploi, de réduire le montant de leur contribution à l’Agefiph.

Le secteur protégé et le secteur adapté offrent des produits et services dans de nombreux domaines : logistique, conditionnement, production industrielle, informatique, services à l’industrie, gestion de l’environnement, services, communication…

Ils peuvent également mettre à disposition des travailleurs en situation de handicap au sein des entreprises.