Indice syntec 311,1

L’emploi dans le secteur du conseil

Principaux indicateurs sur l’emploi dans le secteur des études et du conseil, issus du Rapport annuel de branche 2023.

Volume et typologie des offres d’emploi

En 2023, l’OPIIEC prévoit une croissance du marché du conseil d’environ + 10%. C’est la troisième année consécutive que le secteur enregistre ce taux de
croissance depuis 2021. Les prévisions sont à la hausse pour 2024 et 2025 avec 11% et 12,5% de croissance estimée. Avec un chiffre d’affaires à hauteur de 20
milliards d’euros en 2023, le secteur est plus marqué par le consulting digital, le consulting RSE et les engagements environnementaux. Les cabinets de conseil
sont de plus en plus sollicités pour accompagner les périodes de transformation sur ces domaines. En effet, 9 entreprises sur 10 estiment que les plans de transformation digitale et les missions d’intégration du digital dans les process des entreprises vont connaître une forte augmentation au cours des prochaines
années.
Les prises de consciences liées au changement climatique ont également un impact fort sur les entreprises qui souhaitent être accompagnées afin d’adopter
des fonctionnements plus responsables. 84 % des cabinets de conseil considèrent que les missions d’intégration de la RSE dans les stratégies d’entreprises vont connaître une forte augmentation dans les prochaines années. Le Syntec Conseil note dans ce sens que les missions dédiées à la RSE sont passées de 5 % en 2020 à 10 % en 2021.

Dans le secteur du conseil, l’évolution entre 2019 et 2020 du salaire moyen brut d’un ETP est de +0,6% chez les cadres, -0,4% pour les professions intermédiaires, – 3,2% concernant les employés et +0,4% chez les ouvriers.

Salaires moyens bruts

2019 2020 Evolution 2019/2020
Cadres 5 834 €  5 869 €  +0,6%
Professions intermédiaires 2 971 €  2 959 €  -0,4%
Employés 2 616 €  2 533 €  -3,2%
Ouvriers 2 115 €  2 124 €  +0,4%

Tendances de l’activité et perspectives de recrutement

Confirmant le sentiment d’optimisme ambiant, les chefs d’entreprise des études et du conseil interrogés sont parmi les plus positifs quant à la situation de leur entreprise au cours des 6 prochains mois : 59% se déclarent très optimistes ou optimistes (contre un nombre faible de pessimistes : 9%) et 32% (- 4 pts) estiment que l’activité de leur entreprise va être en hausse dans les 6 prochains mois. On notera tout de même que le sentiment des chefs d’entreprises de moins de 10 salariés est moins optimiste (respectivement 57% et 28%).

Concernant les Ressources Humaines, un chef d’entreprise sur trois compte effectuer des recrutements dans les six prochains mois faisant augmenter le nombre de salariés d’une entreprise sur cinq.

En termes de recrutement, les besoins s’orientent principalement sur des postes de consultants / consultants senior en management (42% des répondants souhaitent en recruter au cours des 6 prochains mois) et vers des candidats à haut niveau de qualification, ayant un Bac + 4/5 ou plus (65%) laissant une plus petite place aux diplômés de niveaux Bac + 3 (13%) ou Bac + 2 (10%).
Toutefois, trouver un candidat adapté ne sera pas chose facile puisque 55% des répondants estiment que trouver un profil adapté à leurs besoins est difficile aujourd’hui.